Le pouvoir du pardon

Un jour, toutes vos souffrances deviendront vos plus grandes forces. Vos douleurs passées, des atouts qui vous aideront à affronter l’avenir. Mais ceci à condition que vous ayez appris à pardonner.

Comment réussir à pardonner lorsqu’on a subi l’oppression des autres ?

Aujourd’hui, Je partage avec vous quelques astuces qui vous aideront à vous libérer du fardeau de la rancune, et d’accueillir enfin les merveilles du pardon dans votre vie.

 

Tout d’abord, Savoir se pardonner soi-même.

Ah oui, car il est difficile de pardonner les autres si déjà on a du mal à se pardonner soi-même. Et le pardon de soi commence lorsqu’on accepte ses imperfections, tout en essayant de s’améliorer.

Apprendre à vous pardonner, aidera non seulement à faire la paix avec  vous-mêmes,  mais également à retrouver la confiance nécessaire pour avancer dans votre vie.

Toutes les valeurs humaines naissent d’abord de l’intérieur avant de pouvoir s’exprimer dans le monde extérieur : l’amour, la générosité, le pardon… sont le fruit d’un état d’âme, et d’une attitude que l’on a tout d’abord envers soi, et qu’on transpose ensuite dans nos rapports humains.  En apprenant à vous pardonner vous-même, il sera plus aisé de pardonner les autres.

Pardonner les autres, pour son propre bonheur

Il est important de faire la distinction entre le pardon et l’oubli. Car il est possible de pardonner sans oublier, et d’oublier sans pardonner. Pardonner, c’est être à mesure de se souvenir de ceux qui vous ont blessé, en leur souhaitant tout le meilleur. C’est se libérer du poids de la rancune et s’ouvrir le cœur pour accueillir les bienfaits du pardon.

Il n’y a rien de plus libérateur que le pardon. Et la liberté qu’on y gagne est essentielle sur le chemin qui mène à la paix intérieure.

Pardonner, c’est accepter de se tourner vers l’avenir, une fois qu’on a fait la paix avec son passé.

Pardonner, c’est renaitre de ses souffrances, armé de force et de sagesse pour conquérir un avenir joyeux.

Savoir pardonner est essentiel pour quiconque souhaite aller plus loin, car il est impossible de vivre à la fois dans le passé et le futur (A moins que vous soyez  ‘‘Wolverine’’  Aahaha).

Peu importe l’ampleur de l’injustice que vous avez subi (viol, tromperie, maltraitance…) vous avez en vous les ressources nécessaires au pardon.

 

Le but du pardon n’est pas de renouer les liens avec ceux qui vous ont opprimés, mais de se libérer, et s’ouvrir aux perspectives de l’avenir, car temps qu’il y a la vie, il y a toujours de l’espoir. Et comme dit l’adage : «  ce qui ne vous tue pas, vous rends plus fort »

Ps: pour aller plus loin, découvrez :

Amicalement, Armand.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *