L’amour d’une maman

De tous les amours qu’on connaisse, Ya rien de plus beau que celui d’une maman.

Une maman, c’est l’un des plus beaux cadeaux que la vie nous donne.

La mienne m’a quitté très tôt. Mais je garde d’elle un souvenir qui restera à jamais gravé dans mon esprit.

Elle étalait l’incarnation de l’amour, un amour qu’elle a toujours su m’apporter, même dans les pires moments de sa vie.

Elle n’était pas riche, mais elle m’a toujours fait me sentir riche, car grâce à elle, je ne manquais de rien.

Elle n’a jamais raté la moindre occasion de me prouver son amour, autant il était vrai…

J’ai grandi loin d’elle, car je fus adopté par mon oncle à l’âge de 7 ans après le décès de mon père. Mais malgré tout, je l’ai toujours sentie prête de moi, car elle habitait dans mon cœur.

Sa générosité m’as toujours inspiré, son sens du devoir parental était impeccable. Elle n’était pas parfaite ; personne ne l’est ! Mais elle avait un cœur en or.

Son départ m’as fait comprendre que la vie est parfois très courte. Et qu’il ne faut jamais manquer la moindre occasion de prouver  à un être cher, à quel point on l’aime.

Je partage avec vous ma dernière lettre, envoyée à titre posthume pour l’enterrement de ma mère, auquel je n’ai malheureusement pas pu assister.


                                HOMMAGE A MAMAN

Maman, c’est dans ma plus grande tristesse que j’ai appris ton décès .seul désormais sans toi, c’est avec tant de peine que j’ai pu t’écrire ceci :

Maman… Tu étais l’incarnation de l’amour maternel. D’une générosité et d’une bonté sans pareil. Tous ceux qui t’ont connu pourront en témoigner. C’est avec tout ton cœur et ton énergie que tu t’es dévouée à faire de moi l’homme que je suis aujourd’hui.

Je me rappelle encore comme si ce n’était qu’hier, toute la souffrance que tu as enduré pour que jamais je ne puisse manquer quoique ce soit.

Papa nous a quittés très tôt, mais grâce à toi je n’ai jamais ressenti son absence.

Certes, tu étais pauvre maman. T’avais à peine de quoi t’acheter une bonne chaussure. Mais tu m’as donné tout ce dont j’avais besoin pour être heureux : « l’amour d’une maman ». Une mère, cette personne qui nous met au monde et que parfois lorsqu’elle prend trop bien soin de nous, on lui reproche de nous étouffer, lorsqu’elle nous ignore, elle nous manque… lorsqu’elle nous quitte, nous ne savons plus quoi faire, quoi dire.

Maman, te voir souffrir pour moi, m’as rendu sage : je t’avais promis que je ferai de toi la plus heureuse des mamans. Raison pour laquelle je me suis donné à fond dans mes études au point de majorer au Baccalauréat.   Je viens à peine d’intégrer la plus grande Ecole de commerce au Maroc, et là j’apprends que tu es partie. Partie sans même  pouvoir goûter le fruit de tout ce que tu as semé. Aah oui, j’ai du mal à y croire, mais tu n’es plus là maman !

Je t’ai toujours confié mes peines et mes secrets. J’avais besoin de toi, de ta complicité. Tu étais ma maman et ma meilleure amie. Dans les moments difficiles, tu m’as toujours compris.

Il n’y a pas longtemps que tu m’as avoué Combien je t’ai manqué quand j’ai dû m’en aller.

Dans le dernier message que tu m’as envoyé était écrit :   « Armand, le président de Mama Brigitte, comment tu vas ? Et tes études. Tu as encore combien d’année à faire au Maroc ? »

Il Ya quelques jours encore à l’école, le professeur nous a demandé de penser à la personne qu’on aime le plus au monde, j’ai pensé à toi Maman, et le lendemain j’ai appris que tu es décédée.

J’aurai aimé te serrer une dernière fois dans mes bras en te disant « je t’aime maman ». Mais hélas tu n’es plus là !

Comment te dire ma tristesse de te voir partir…

Je suis désormais orphelin sans toi… La vie a perdu son goût sucré…

Ton deuil va être long. Comment oublier un être cher, une personne aussi précieuse…

Toutes les formules de condoléances ne soulagent pas  la douleur du décès d’une maman.

 

Néanmoins je resterai sage, comme tu m’as toujours appris. Afin que tu sois toujours fier d’avoir mis au monde un fils. Je veillerai sur mes Sœurs. Et l’éternel Dieu qui est le père des orphelins prendra soin de nous.

Tu auras peut être commis des erreurs, mais tu m’as laissé en héritage les plus belles valeurs, et surtout ton amour.

 

Repose en paix maman, car tu as réussi ta vie.

Ton cercueil est un bateau qui t’emmène là où il fait plus beau.

Merci d’avoir été celle qui a toujours été là pour nous. Nous sommes fiers d’avoir été mis à travers ton chemin, et que tu nous aies autant bien aimés.

Tes enfants, tes frères et sœurs, ta famille, tes amis te disent Adieu Maman.

Ta mort, nous enseigne que la vie s’éteint un jour, que rien n’est éternel…

Et selon ce que dit le Seigneur dans sa parole.

Apocalypse 14 :13

Et j’entendis du ciel une voix qui disait ; écris : « Heureux dès à présent les morts qui meurent dans le seigneur ! Oui dit l’esprit, afin qu’ils se reposent de leur travaux, car leur œuvres leur suivent. »

Ainsi je ne te dirai pas Adieu, mais à bientôt Maman, car j’ai foi qu’on se reverra au Paradis.

 

 Ton fils bien aimé.


 

Merci de m’avoir lu, j’espère que ces mots vous ont inspiré à vous dépasser au quotidien, en n’oubliant jamais de prouver à vos proches à quel point ils vous sont chers.

Amicalement, Armand.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *